TRI Pôle petite enfance de la Trinite

  • Lieu 19 Place du Docteur Rebat, 06340 La Trinité, France
  • Stade du projet Réalisation 2012
  • distinctions Lauréat du Prix de l'Equerre d'Argent 2012
    Nominated work, Mies Van der Rohe Award 2013
  • programme Pôle petite enfance comprenant :
    - une crèche (section petits, moyens, grands et salle d'activités),
    - une crèche familiale,
    - un lieu d'accueil parent/enfant,
    - un relais assistantes maternelles,
    - un centre de formation,
    - une cuisine collective,
    - un parking personnel
  • maitre d'ouvrage Ville de la Trinité
    SIVOM du Val de Banquière, maîtrise d'ouvrage déléguée
  • architectes CAB ARCHITECTES mandataire.
    Giancarlo Ranalli chef de projet
  • equipe de maitrise d'oeuvre MARTEL ET MICHEL paysage,
    TURRA structure,
    ENERSCOP fluides,
    ARTEMIS économie
  • surfaces 1 287 m² SHON
  • cout des travaux 3 562 000 €
  • photographies Aldo Amoretti & Serge Demailly
CAB-TRI-Pôle Petite Enfance de la Trinité -2012 CAB-TRI-Pôle Petite Enfance de la Trinité -2012 CAB-TRI-Pôle Petite Enfance de la Trinité -2012 CAB-TRI-Pôle Petite Enfance de la Trinité -2012 CAB-TRI-Pôle Petite Enfance de la Trinité -2012 CAB-TRI-Pôle Petite Enfance de la Trinité -2012 CAB-TRI-Pôle Petite Enfance de la Trinité -2012 CAB-TRI-Pôle Petite Enfance de la Trinité -2012 CAB-TRI-Pôle Petite Enfance de la Trinité -2012 CAB-TRI-Pôle Petite Enfance de la Trinité -2012 CAB-TRI-Pôle Petite Enfance de la Trinité -2012 CAB-TRI-Pôle Petite Enfance de la Trinité -2012 CAB-TRI-Pôle Petite Enfance de la Trinité -2012 CAB-TRI-Pôle Petite Enfance de la Trinité -2012 CAB-TRI-Pôle Petite Enfance de la Trinité -2012 CAB-TRI-Pôle Petite Enfance de la Trinité -2012 CAB-TRI-Pôle Petite Enfance de la Trinité -2012 CAB-TRI-Pôle Petite Enfance de la Trinité -2012 CAB-TRI-Pôle Petite Enfance de la Trinité -2012

Entre l’hypermarché et le cimetière sculpté dans la colline, il y avait une villa niçoise encaissée dans un vieux jardin.

Le terrain derrière la maison ménageait quelques restanques sous la route en amont.

La volonté de la ville fut de préserver ce lieu, orientant ainsi l’installation du pôle petite enfance en fond de parcelle.
Cette contrainte fut une aubaine car elle permit d’inscrire le projet comme un soutènement s’adossant à la voie existante.
Ouvrage à butons, le bâtiment forme donc un socle à la colline, empruntant son écriture aux infrastructures locales.

Installant un cheminement depuis le parking de l’hypermarché, le projet se signale à la fois comme un équipement et un espace public. Des escaliers successifs dessinent autant de languettes vers le jardin pour lire et flâner à l’ombre de murs épais.
Un parvis généreux installe l’entrée de la crèche et des emmarchements conduisent vers la voie en amont.
A la fois bâtiment et scénographie, le projet révèle un site, un paysage : il cadre et oriente les directions importantes du regard. Il donne la règle géométrique dans ce lieu aux échelles multiples.
Le projet se compose de deux plateaux superposés ménageant une toiture accessible aux véhicules.
Cette dalle est positionnée en contrebas pour préserver depuis la voie la vue vers le jardin et la vallée.

Les plateformes se projettent en façade par des porte-à-faux profonds qui protègent la cour et la coursive de l’étage.
L’horizontalité, très marquée, fait écho aux murs de restanques disparus. Des noyaux formant à la fois trame porteuse et blocs de service encadrent les espaces des différentes sections.
Nul poteau isolé, la structure se fait espace.

A la superposition physique des deux niveaux, correspond la superposition fonctionnelle (crèche au rez-de-jardin / administration, formation et crèche familiale à l’étage).
Le lien vertical est réalisé par un vide éclairé zénithalement qui réunit et donne accès à tous les éléments de programme.
Par cet atrium, on perçoit à la fois la dimension de l’excavation et la hauteur du bâtiment. Des petits bancs en béton et les casiers participent à la mise en place d’une échelle plus intime. Grâce à lui, on capte la lumière de l’après-midi, qui fait renaître le cœur de l’équipement à l’heure où les façades sud s’éteignent doucement.

Dans les sections, les espaces à langer sont positionnés au centre, permettant une attention sans obstacle aux mouvements des enfants. En façade sud, les grands murs vitrés coulissent et disparaissent dans des galandages derrière les trumeaux en béton en libérant totalement l’espace vers la cour. Un matériau unique, le béton lisse ou texturé, est complété par le jeu des demi-volets intérieurs, des casiers, et des tables à langer en bois clair.